"Si Jésus veut que l'on continue de compter le temps à son nom, qu'il descende du ciel me le demander"
~Un Patriarche de la Guilde des Archivistes
"La boue jusqu'aux genoux, cachés dans des trous gelés, nous nous étions empêtré dans une guerre de positions qui ne semblait pas trouver de fin"
~Un Rêveur racontant la bataille de la ligne rouge
"On peut difficilement déclarer blanche une paix sur autant de morts,... Mais va pour la paix"
~Caddaric Aubelune, Empereur des Celtes
"Cette paix ne signifiera pas la fin des combats pour très longtemps et aucun traité ne pourra jamais ôter l’ambition du cœur des hommes"
~Sitisis Djin, Reine d'Hachram
" Le seul véritable ennemi de l'EQUI, c'est le Conflit."
~Un érudit de la guilde des Archivistes

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Administrateur
Afficher
Surnoms : Le vieux livre
Messages : 101
Talents : 40
Réputation : 0
Citation : En moi se trouve la vérité
Localisation : Inconnue
Voir le profil de l'utilisateur

Premier âge de la Fracture

le Mer 22 Nov - 16:36
Note : L'ancien Calendrier Grégorien a été remplacé par le calendrier Néoanimiste. Celui-ci  démarre à la date supposée de la Fracture et situe son zéro. Les événements antérieurs doivent donc être datés de l'ancien calendrier et du nouveau.

Exemple : Calendrier Néoanimiste : Le calendrier Néoanimiste est construit sur un compte des saisons suivant la révolution de la Terre autour du Soleil, c'est-à-dire l'année tropique. Chaque saisons dispose de 92 jours ou "Lunes". On compte ainsi comme suit
Printemps de l'an 2668, Première lune / Deuxième Lune ... Quatre vingt douzième Lune.
Ce qui fait une année plus longue qu'une année de l'ancien Calendrier. L'année Néoanimiste démarre avec le printemps, et termine dans le solstice d'hiver.


Chronologie détaillée

Premier Âge : Les guerres de la Fracture

Partie 1

(25 décembre 2047 ) - Hiver de l'an 0

(25 décembre 2047 ) - Hiver de l'an 0
-Fracture ou "long cauchemar" : Le vortex de lumière apparaît au-dessus des alpes. Avec lui, s'ouvre la porte des rêves et des cauchemars, ce qui lui donnera son nom "la porte des rêves". Les mythes et les rêves de l'humanité deviennent réalité, ainsi dragons, dieux, créatures mythologiques surgissent de partout dans le monde et la société humaine telle qu'on l'avait connu s'effondre. C'est le moment aussi parfois retenu comme le "temps du chaos". Il semble que ce vortex indestructible soit la source du flux qu'utiliseront désormais les "Rêveurs".

Du printemps de l'an 0 à l'hiver de l'an 264

-Découverte des Rêveurs et du flux : Un tiers de l'humanité se découvre doté de pouvoirs inouïs, capable de transcender leur volonté et surtout de matérialiser leurs fantasmes. On comprend ce qu'est le flux, sorte d'essence "magique" qui rend capable certains individus d'obtenir les pouvoirs qu'ils désiraient. Ainsi voit-on naître les premiers mages, l'alchimie, et des possibilités infinies de pouvoirs plus ou moins exceptionnels. Ces gens capables d'user de pouvoirs fabuleux seront rapidement appelés les "Rêveurs".

-1ère Guerre de la Fracture : L'apparition des Rêveurs et du flux en plus de toutes les créatures mythologiques engendre une période de chaos. Les Rêveurs se battront entre eux, et se battront avec ceux qui ne disposeront d'aucun pouvoir qu'ils appelleront eux-mêmes "les civils". Cette première guerre dite de la Fracture sera donc une guerre civile mondiale qui aura de terribles conséquences. Les institutions de l'époque se révèlent impuissantes face à cette déferlante qui vient de l'intérieur et peu à peu, les systèmes gouvernementaux incapable de contenir la violence des hommes et femmes désormais doté de pouvoirs, et des civils qui les craignent, s'effondrent.

-Débuts des Grandes migrations ou "Le Grand Mélange" : Les combats et le chaos engendré par la guerre conduisent des populations entières à fuir de toute part, cependant, il semblait que nul ne fut à l'abri finalement. Des millions de personnes deviennent nomades, et fuient les champs de bataille ainsi que les villes en ruine. On considère que ces populations de réfugiés forcés de s'entre aider pour survivre et de cohabiter auront finalement subi le métissage qui réduira les différences ethniques aux peu de choses que l'on connaît aujourd'hui. Métissage augmenté par les différentes mutations que le flux aura pu causer à certaines populations, surtout aux familles de Rêveurs. On ne parlera alors plus seulement "d'êtres humains" mais aussi "d’espèces Humanoïdes".

Printemps de l'an 101, Onzième Lune

- Fondation de la guilde des Rêveurs : Selon la légende, un Rêveur du nom de "Tod Maisongrande" (en vérité on a oublié son nom) serait parvenu à unifier une grande partie des Rêveurs de l'Europe de l'ouest. C'est dans les ruines de Marseille qu'il fonda la première guilde des Rêveurs en fédérant le maximum de ceux-ci.

Hiver de l'an 107, Quatorzième Lune

- Pacte de Massalia : Dans les ruines de Marseille, la guilde des Rêveurs parvient avec les quelques autorités civiles formées aux courts des guerres à un accord pour un cessé le feu entre les civils et les Rêveurs. Les uns (les civils), se servant des autres (les Rêveurs) comme protecteurs, pour bâtir un monde où la guerre entre ces deux entités cessera. Ensemble, ils commencent la fondation de la première cité fortifiée sous le joug à la fois de la guilde des Rêveurs et d'une autorité civile.

Hiver de l'an 264

- Fondation de Massalia : Baptême officiel de la cité fortifiée de Massalia, construite sur les ruines de ce qu'était Marseille autrefois. La guilde des Rêveurs parviendra petit à petit à unifier les Rêveurs d'Europe, d'Asie et d'Afrique en bâtissant de multiples cités sur le même modèle politique. Seuls les continents Nord et Sud Américains ayant conservé un semblant d'ordre civil résistent encore farouchement aux Rêveurs et organisent bannissements et massacres de ceux-ci sur leur territoire.

Été de l'an 269 à Printemps de l'an 348

-Deuxième guerre de la Fracture : La Deuxième guerre de la Fracture ne met en théorie pas fin à la première, car les combats continuaient toujours en de nombreux endroits. Cependant les conflits avec les créatures mythologiques qu'on appelait désormais "les animoïdes" se faisaient de plus en plus sanglant et posèrent de sérieux problèmes aux cités qui tentaient de se reconstruire. Elle inclut également les conflits internes à la guilde des Rêveurs ainsi qu'avec les continents Nord et Sud-américain.

Automne de l'an 289, dix huitième Lune

- Pacte de la forêt de l’île de Yakushima - Reconnaissance des peuples animoïdes et premiers tracés des frontières de leurs royaumes : En Asie, sur l'île de Yakushima, une rencontre est organisée entre la guilde des Rêveurs et quelques représentants importants des espèces animoïdes. Cette rencontre aboutie à la reconnaissance en tant qu'espèce égale de l'humanité les animoïdes, cela apaisant les conflits sans pourtant y mettre un terme. Certains territoires sont octroyés exclusivement à certaines espèces, aboutissant à la création officielle des premiers royaumes animoïdes, tel que le royaume des fées, ou les forêts distribuées aux tribus animales des Loups et des sangliers.

Été de l'an 304, Vingt deuxième Lune

- Pacte de l'ascension ; fermeture des continents Nord et Sud Américain. Fin "des Grandes Migrations" ou "du Grand Mélange" : Le calme était à peu près revenu sur les continents d'Europe, Asiatique, Africain et Océanique, cependant les Amériques continuaient de combattre les Rêveurs qu'ils parvenaient finalement à éradiquer de chez eux grâce à la technologie que leur industrie était parvenue à maintenir. Sur un bateau au milieu de l'Atlantique, les autorités d'Amérique et la guilde des Rêveurs conclurent un pacte de non-agression et de fermeture réciproque des frontières. Les Rêveurs d'Amérique seraient automatiquement envoyés vers les vieux continents tandis que n'importe quel civil qui en trouverait les moyens aurait le droit d'entrer sur le nouveau continent. L'Amérique du Nord et du Sud entraient en autarcie complète et renonçaient à jamais à poser le pied sur l'un des vieux continents. Seul une île des Bermudes permet l'acheminement par voie navale dans un sens ou l'autre des continents depuis ce jour.

Été de l'an 304, Cinquante deuxième Lune

- Premier Schisme de la guilde des Rêveurs : Le pacte de l'ascension causait déjà des troubles au sein de la guilde des Rêveurs, une partie de ceux-ci s'estimant par leurs pouvoirs "supérieurs" au genre humain civil et considérant que la paix avec les Amériques était une hérésie. Les Amériques étant soupçonné de tuer de nombreux nourrissons avant même de les envoyer sur l'île des Bermudes pour être acheminés vers le vieux continent par-dessus cela d'ailleurs. Ce n'est pourtant pas le point d'orge du schisme qui ne faisait que débuter à ce moment. Toutefois, jamais le pacte de l'ascension fut rompu, de peur que la puissance technologique des Amériques vienne à anéantir les Rêveurs désormais divisés.

Été de l'an 304, Cinquante deuxième Lune

- Bannissement de la technologie dite post- "ère industrielle de l'ancien calendrier" sur le Continent Européen, Africain, Asiatique et Océanique : Lorsque pour satisfaire les royaumes émergeant animoïdes, voir les entités de la flore (qui n'avaient pas encore de nom propre à ce moment), la guilde des Rêveurs décide le bannissement de la technologie moderne de leur territoire, c'est l'éclatement de la guilde. Une partie conséquente des Rêveurs estimant que les animoïdes et ce qu'on appellerait plus tard les floroïdes devaient être soumis par la force, et que l'abolition de la technologie était une négation du passé de l'humanité, ils décident de simplement former une organisation à part de la guilde des Rêveurs. Ce premier Schisme aboutira sur les "petites guerres" ou "Troisième guerre de la Fracture" .

Printemps de l'an 347, Trente sixième Lune

- Fondation de la première Maison Rêveuse ; Azraël : La famille Azraël, avant cela grande famille au sein de la guilde des Rêveurs se révéla être la plus véhémente devant les récents pactes conclus par la guilde. C'est cette famille qui mènera une grande partie des Rêveurs au schisme de la guilde. Cette famille, qui avait déjà ses bases bien loin de Massalia, parvint petit à petit à se faire reconnaître comme une sorte de "Noblesse Rêveuse" et prit le nom de "Maison Rêveuse" en posant les bases par les manigances politiques, du féodalisme Rêveur.

Hiver de l'an 374 à Automne de l'an 703

-Troisième guerre de la Fracture : Le conflit entre la Maison Azraël et la guilde des Rêveurs prend des proportions faramineuses qui coûtent cher aux civils. Le pacte de Massalia est à peine respecté chez les Azraëls et autant le bannissement de la technologie que les pactes avec les animoïdes et les floroïdes menacent de s'effondrer.

Automne de l'an 378, Soixante huitième Lune

-Création du code Deus : Un pourparler de paix entre les Azraëls et la guilde des Rêveurs aboutit à la création du Code Deus. En effet, les civils menaçaient de se soulever et de se militariser face à la violence des combats et aux difficultés que leur causaient les conflits des Rêveurs. Le Code Deus assurant en théorie, le respect des pactes antérieurs, la limitation de l'usage de la technologie, l'impossibilité pour un Rêveur de toucher un civil qui ne serait pas soldat et plusieurs autres prérogatives, surtout ce qui doit régir les rapports humains entre les Rêveurs et les civils. Le code Deus par ses subtilités juridiques affirme cependant la suprématie politique des Rêveurs sur les civils. Malgré ce recul de la guilde des Rêveurs face à l'idéologie des Azraëls, un semblant de paix commence à se profiler.

Printemps de l'an 380

- Fondation de la cité Moscovate par les Azraëls : Fort de ce qu'ils considèrent comme une victoire sur la guilde des Rêveurs, les Azraëls fondent sur les ruines de Moscou la cité de fortifiée de Moscovate, où la famille vivait depuis déjà longtemps. La cité suit le modèle de Massalia mais les Azraëls y affirment leur propre politique et leur propre idéologie. Il y rétablisse par exemple la peine d'esclavage pour les civils, ou encore le port d'arme interdit pour ceux-ci.

Hiver de l'an 409

- Second schisme de la guilde des Rêveurs : Depuis la fondation de Moscovate et avec les manigances de la maison Azraël la guilde des Rêveurs éprouve de plus en plus de difficulté à maintenir l'ordre dans son organisation. L'éloignement géographique des différentes familles qui la compose ainsi que le pouvoir que donnerait une émancipation de la guilde comme le firent les Azraëls conduisent nombre de famille à finalement protester contre l'organisation et l'autorité de la guilde des Rêveurs. De nombreux conflits mineurs éclatent de nouveau et cela conduira fatalement au second schisme de la guilde.

Hiver de l'an 409

- Fondation des cinq Maisons de la guilde des Rêveurs ; Lûmane, Aboudabi, Samadare, Koutrapali, Logbrok : Alors que le conflit éclate, la guilde des Rêveurs se résigne à accepter la création de cinq nouvelle Maison Rêveuse imposé par cinq des principales familles qui composaient jusque-là la guilde (il en existait bien sûr encore beaucoup d'autres). Celles-ci se calquent partiellement sur l'organisation des Azraëls, ce qui conduit à l'émergence d'une certaine "Noblesse" chez les Rêveurs. Ces familles qui se donneront le nom de "Maison" commenceront immédiatement une répartition sommaire des territoires entre elles, basée sur leurs lieux de vie initiaux, mais des conflits territoriaux éclatent rapidement entre elles.

Été de l'an 428

- Démantèlement de la guilde des Rêveurs : Devant les conflits et l'émancipation désormais consommée des différentes Maisons, les derniers membres de la guilde des Rêveurs n'ont d'autres choix que de déclarer officiellement le démantèlement de la guilde.

Automne de l'an 429, Première Lune

- Création de la septième Maison des Rêveurs ; Aubelune : La famille principale de l'ancienne guilde des Rêveurs (qui se déclare accessoirement directement descendante du fondateur de la guilde) finira par créer sa propre Maison, achevant définitivement la dissolution de la guilde des Rêveurs. Parallèlement, les guerres de territoires entre les différentes grandes Maisons continuent de faire rage.

Administrateur
Afficher
Surnoms : Le vieux livre
Messages : 101
Talents : 40
Réputation : 0
Citation : En moi se trouve la vérité
Localisation : Inconnue
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Premier âge de la Fracture

le Mer 22 Nov - 16:37
Note : L'ancien Calendrier Grégorien a été remplacé par le calendrier Néoanimiste. Celui-ci  démarre à la date supposée de la Fracture et situe son zéro. Les événements antérieurs doivent donc être datés de l'ancien calendrier et du nouveau.

Exemple : Calendrier Néoanimiste : Le calendrier Néoanimiste est construit sur un compte des saisons suivant la révolution de la Terre autour du Soleil, c'est-à-dire l'année tropique. Chaque saisons dispose de 92 jours ou "Lunes". On compte ainsi comme suit
Printemps de l'an 2668, Première lune / Deuxième Lune ... Quatre vingt douzième Lune.
Ce qui fait une année plus longue qu'une année de l'ancien Calendrier. L'année Néoanimiste démarre avec le printemps, et termine dans le solstice d'hiver.


Chronologie détaillée

Premier Âge : Les guerres de la Fracture

Partie 2

Été de l'an 431 à Hiver de l'an 629

- Fondation des cinq joyaux "les cités de : Manila / Le Havre / Dehli / Addis Adeba / Guadalcanal" et des sept royaumes : Chacune des Maisons malgré les combats s'emploient à ériger et fortifier leur fief sur les modèles de Massalia et Moscovate, aboutissant à ce qu'on finira par surnommer les cinq joyaux, des cités faisant office de capitale. Parallèlement, quoi que les frontières sont encore très mouvantes, des royaumes autour de ces cités commencent à émerger, allant de même pour Moscovate et Massalia qui ne sont pas considéré malgré leur ancienneté et leur histoire comme faisant partie des cinq joyaux.

Automne de l'an 666, Première Lune

- Fondation de l'ordre EQUI : La violence des guerres entre les Maisons Rêveuses fait endurer de lourdes épreuves aux civils qui sont encore et toujours les premières victimes des conflits entre Rêveurs. Afin d'éviter une nouvelle guerre civile générale, un Rêveur fonde l'ordre EQUI, un ordre de chevalerie qui a pour but de protéger et de fournir un asile à tous ceux qui le souhaitent. Face à l'approbation des civils devant cette initiative (rappelant ce qu'était autrefois la Guilde des Rêveurs), les Maisons Rêveuse déclarent sacrer l'ordre et leurs dirigeants signent un traité promettant de ne jamais s'attaquer aux asiles construit par l'ordre. L'ordre de chevalerie en retour fait serment de rester à jamais neutre dans les guerres des Maisons.

Printemps de l'an 703, Deuxième Lune

- Pacte de la Mer Rouge et Répartition des sept Royaumes ; Eurpa, Oceania, Sacreblanc, Amaterasu, Tajmahal, Hachram, Philippe : Épuisées par les combats et les territoires obtenus ayant à peu près satisfait les différentes Maisons, sur les bords de la mer Rouge, les sept grands chefs de famille signent le "Pacte de la Mer Rouge", qui impose la paix entre les différents royaumes dont les dernières négociations ont clairement défini les tracés de leurs frontières. C'est la création et la reconnaissance officielle des sept royaumes que s'accordent chacune des grandes Maisons Rêveuses.

Automne de l'an 827 à Hiver de l'an 2666

-Quatrième guerre de la Fracture ou Guerre des mille Royaumes : La plus longue période de conflit qu'aura connue l'humanité depuis la Fracture. Quoiqu'une véritable paix entre les sept royaumes finît par s'imposer, c'était sans compter sur les très nombreuses familles de Rêveurs moins prestigieuses et installées un peu partout dans les royaumes. Jusque-là, les grandes Maisons dominaient ce qu'on appelait alors "les mineurs", c'est-à-dire les multiples plus petites Maisons Nobles Rêveuses qui s'étaient formées au fil des conflits. Celles-ci, fortes de leurs terres qu'elles occupaient normalement sous la direction des capitales, commencèrent à se révolter et à exiger, comme l'avaient fait les grandes Maisons autrefois avec la Guilde des Rêveurs, leurs émancipations, incluant les territoires qu'elles avaient sous garde. Un effet domino plongeait une nouvelle fois le monde dans la guerre, une guerre "civile" ou le nombre de faction dépassait de loin les sept royaumes. L'émergence de duchés, de comptés, de cités libres, de principautés et de royaumes autoproclamés donna le nom à cette période ; Guerre des mille Royaumes.

Printemps de l'an 827

- Début des guerres des "Révoltes des Familles ou Révoltes des Mineurs" : La révolte n'aura pas démarré d'un seul coup. Il ne s'agissait aux prémices que de revendications plus ou moins virulentes sur la gestion des terres qui étaient sous la garde de différentes Maisons Mineurs. La gestion économique et juridique étaient au cœur des débats, mais aussi les droits militaires ou l'exploitation des ressources, les politiques d'éducation et ainsi de suite. Devant les refus de la plupart des grandes Maisons de céder aux revendications, les Maisons Mineurs se soulevèrent l'une après l'autre, et les sept royaumes durent faire face à des guerres internes entre "Nobles Rêveurs". Au milieu de cela, les civils ne tardèrent pas à s'engager dans les conflits, à fin d'y faire valoir leurs propres droits sur les Rêveurs et les cités qu'ils habitaient. Quoi qu'on fasse rapidement un parallèle avec le temps du long cauchemar, les choses sont ici bien différentes.

Automne de l'an 831, Vingt deuxième Lune

- Fondation de la guilde des Archivistes et création de l'Université de Massalia : Après une bataille, le monde apprenait le sac d'Angkor Vat, partiellement détruit alors que la merveille du monde avait survécu jusque-là à toutes les guerres de la Fracture. Nombre de monuments, d'écrits, ou d'objets de l'ancien temps seront détruits dans la violence des premiers combats. Si bien que la Maison Aubelune, de peur que l'on finisse par anéantir la mémoire de l'humanité, finance la création de l'Université de Massalia, qui vise la protection et la sauvegarde de la mémoire humaine, le rassemblement de tous les érudits de quelques disciplines que ce soit pour différentes études. La guilde des Archivistes sera fondée en parallèle par plusieurs prêtres et éminences grises du monde avec la bénédiction de la Maison Aubelune. La neutralité de la guilde et la noblesse reconnue de leurs actions pacifique en tout point conduisent sans qu'il n'y ait de traité à ce que nul ne se permette de frapper les différentes succursales que la guilde installe dans la plupart des plus grandes cités.

Hiver de l'an 845

- Début du Temps de la "Floraison des Nations" : L'affaiblissement certain des sept royaumes, oblige ceux-ci à reconnaître l'émergence de différentes "Nations". Un abus de mot, si l'on considère que l'idée de nation est ici employée pour définir la reconnaissance des puissances émergentes parmi les Maisons Mineurs. Parallèlement à cela, les Maisons n'hésitent pas à s'allier avec les royaumes animoïdes et floroïdes lorsque celles-ci y trouvent un certain compte. On voit apparaître des revendications culturelles, des idées de frontières "naturelles", et des Maisons revendiquant des ascendances anciennes légitimant soi-disant les droits qu'elles revendiquent.

Automne de l'an 859, Dixième Lune

- Création de la guilde des assassins ; Les Faucheuse : Plus que la violence des combats, un problème certain de ressources humaines intervient dans les conflits. Le manque d'hommes finit par jeter dans les batailles des troupes de mercenaires disponibles pour tous ceux qui peuvent payer, qu'elles soient civiles ou Rêveuses. Face à cet état de fait, outre les manigances politiques une nouvelle façon de faire la guerre fait son irruption ; l'assassinat. Si la méthode existait depuis bien longtemps, elle était désormais très largement employée étant donnée l'économie d'hommes qu'elle permettait. Le métier d'assassin émerge, et avec lui, une guilde terrifiante qui fera sa renommée dans ce conflit ; Les Faucheuses. Alors que plusieurs personnalités importantes se protégeaient dans "les Cocons", les asiles de l'ordre EQUI, normalement inviolables, les Faucheuses firent table raz du serment et étaient les seules à oser s'en prendre aux chevaliers de l'ordre EQUI. La création de cette guilde et son monopole sur les contrats d'assassinat donnèrent finalement lieu à son officialisation et au "code de l'assassin". Reconnaissant ainsi le droit de tuer dans un cadre strict défini par ce code, et reconnu par la grande majorité des Maisons Rêveuses qui y trouvaient leur compte.

Été de l'an 868

- Génocide de la Maison Koutrapali et conquête du Royaume Tajmahal par la famille Shiva : Première des grandes Maisons finalement anéantit par les conflits. C'est lors de la prise de Dehli, capitale du Royaume de Tajmahal, que la Maison Mineur Shiva massacre la famille Koutrapali. Elle ne laissera aucun survivant et prendra ainsi le pouvoir sur le royaume, devenant de fait, la nouvelle Grande Maison Rêveuse.

Printemps de l'an 879, Quatre vint dixième Lune

- Meurtre de Ibn Assad Aboudabi, le royaume de Hachram est remis à la famille Djin : Premier grand coup d'éclat des Faucheuses. Le meurtre du maître de la Maison Aboudabi conduit son fils à remettre le royaume à la Famille Djin, que tout le royaume Hachram sait pourtant commanditaire. La crainte des Faucheuses, mais surtout la couardise de l'héritier Ibn Assad Aboudabi conduit les Maisons Rêveuses du royaume à se soumettre partiellement à la famille Djin qui accède au titre de "Grande Maison Rêveuse" de ce fait, tandis que la famille Aboudabi est reléguée au rang de Maison Mineur. Toutefois, comme pour le Royaume Tajmahal, les conflits ne cessent pas et les Maisons Mineures continuent de se battre entre elles et avec le royaume.

Hiver de l'an 900

- Début de la guerre des guildes : Alors qu'un seigneur, membre de l'ordre EQUI, s'était réfugié dans un Cocon de son ordre en apprenant qu'il avait un contrat sur sa tête, la guilde des Faucheuses organisa l'assaut du bâtiment en pleine cité, le détruisit, avec sa garnison et son hôte. Bien que le conflit entre l'ordre EQUI et les Faucheuses était consommé depuis longtemps, ce nouveau drame annonce le début officiel de la guerre entre ces deux guildes qui se traquent et s'assassinent l'une l'autre sans cesse depuis ce jour. Une guerre qui ne se terminera jamais puisqu'elle continue encore aujourd'hui. Les Maisons Rêveuses, tout en se servant des deux guildes selon leurs besoins, refusent toutefois de prendre part au conflit entre elles.

Printemps de l'an 934

- Premier massacre de la famille "Être" : La famille Être était une Maison Rêveuse dont le pouvoir était celui à l'origine de pouvoir communiquer avec les divinités des différents panthéons religieux (à la différence des autres Rêveurs dont les prières religieuses ne permet que l'obtention de certains pouvoirs). Quoi que celles-ci s'avérant normalement incontrôlables et situées sur d'autres plans existentiels, il apparaissait que la famille, pouvait devenir extrêmement dangereuse puisqu'elle parvenait avec ses rituels à invoquer certaines divinités sur les champs de bataille (sans toutefois pouvoir les commander dit-on). Devant la peur d'une suprématie possible de la famille, un très grand nombre de Maisons s'allia pour les faire disparaître, aboutissant au premier massacre de la famille.

Hiver de l'an 1023, Seizième Lune

- Bataille du Rhin, dissolution d'Eurpa et fondation de l'Empire Celte, Massalia est faite capitale de l'empire Celte, soumission de la famille Wolf : Le royaume d'Eurpa n'était pas épargné par la révolte des Mineurs. La Maison Aubelune devait faire face à l'une des plus grandes familles mineures de son temps d'ailleurs, la Maison Wolf. Celle-ci était parvenu à unifier les anciennes frontières de l'Allemagne, et considérait le Rhin comme la limite de sa frontière naturelle. Parallèlement à cela, la guilde des Archivistes avait mis en lumière une probable origine celte de la région d'Europe de l'ouest, compte tenu des créatures et des pouvoirs qu'on pouvait y trouver et des documents mis en évidence. Le conflit entre la Maison Aubelune et la Maison Wolf trouva sa résolution à la bataille du Rhin, où les deux belligérants se firent face de chaque côté de la rive du fleuve. La Maison Aubelune, par sa victoire, soumettra la Maison Wolf et s'empara des découvertes de la guilde des Archivistes pour bâtir un Empire dont l'identité résulte directement de cette supposée origine. Une fois "l'Empire Celte" officialisé, la Maison Aubelune se mit en tête d'unifier définitivement l'Europe de l'ouest sous la bannière celtique.

Printemps de l'an 1024

- Début des guerres de l'Empire Celte : La soumission de la Maison Wolf par la Maison Aubelune ne mit pas fin aux combats en Europe de l'ouest, bien au contraire, que ce fut les Îles britanniques, la péninsule ibérique ou la botte italienne, l'achèvement du jeune Empire promettait des années sanglantes, ces guerres furent appelées dans la région "les guerres de l'Empire celte" tant elles divisaient les populations tout en les unifiant.

Été de l'an 1509

- Dernier massacre de la famille "Être": Après des années de traque des survivants de la famille Être, la "Sainte-alliance" comme elle s'appelait, parvint finalement à les débusquer et acheva son massacre définitivement. La guilde des Archivistes déplora cette perte, car les Êtres étaient, disait-on, les seuls en mesure de pouvoir invoquer les créatures de type "Divine", ce qui aurait permis de répondre à de nombreuses questions théologiques à l'étude dans l'université de Massalia.

Automne de l'an 1511

- Fin de "la Floraison des Nations" et début du "Temps des Soumissions" : Durant l'automne de l'an 1511 la dernière nouvelle Maison Rêveuse était née, les guerres successives entre elles et avec les royaumes, de mêmes que,tous les terrains plus ou moins appropriés ne permettaient plus à de nouvelles familles d'émerger, c'est pour cela qu'on situa la fin de la floraison des Nations à ce moment. Cependant, alors que les Maisons Mineures qu'elles furent Rêveuses ou civiles, s'étaient désormais solidement installés dans leurs fiefs, les royaumes et l'Empire n'en démordaient pas, et les conflits auront perduré pendant encore près de mille ans. Cette période, titré "temps des soumissions", corresponds donc à la guerre qu'ont menée les sept royaumes pour unifier à nouveau les Maisons Mineurs sous leurs bannières (sans cesser de se battre entre eux en même temps...). Il est dit qu'alors, durant cette triste période où se mêlaient alliances, complots et trahisons, la guerre était devenue une banalité, et que toute l'économie était devenue militariste.

Hiver de l'an 2660

- Bataille de "la Ligne Rouge" : Rares sont les batailles qui marquèrent autant l'histoire. Les sept royaumes achevaient enfin leur réunification, tandis que la Maison Azraël et la Maison Aubelune, s'affrontèrent sur la plus grande ligne de front jamais vu de mémoire humaine. Celle-ci s'étendait des côtes de la Lituanie jusqu'aux berges de la Roumanie et quoique les chiffres semblent exagérés et qu'il est impossible de l'affirmer, il semble que près de 2 millions d'individus périrent dans cette bataille. Durant tout l'hiver de l'année 2660, les deux camps s'opposèrent sans qu'aucun ne parvienne à dominer l'autre.
"La boue jusqu'aux genoux, cachés dans des trous gelés, nous nous étions empêtré dans une guerre de positions qui ne semblait pas trouver de fin, entre les deux camps, des champs de ruines jonchés de cadavres étaient le terrain d'affrontements aussi terrifiants qu'absurdes"

Ce n'est pas pourtant les proportions incroyables de cette bataille qui lui forgea sa légende, mais l'intervention d'une créature qui, elle, n'avait pas de camp. Un dragon intervint dans la bataille, sans faire de distinction, et obligea les deux à cesser les combats. Alors que les dragons étaient connus depuis bien longtemps, et même si redoutables, jamais invincibles, celui-ci marquait à jamais les esprits de ceux qui l'auront vu à l'oeuvre. On le surnomma "le cracheur d'étoile"
"Nous avions pour beaucoup d'entre nous déjà vu de ces bêtes qui en arrivant vous cachent le soleil, mais ce dragon rouge, il nous cachait le ciel, les flammes qu'il jetait sur nous étaient comme l'enfer qui s'ouvrait sur nos tranchées, ses rugissements nous assourdissaient, et il semblait physiquement impossible, même par le flux, qu'une créature si massive puisse voler par des ailes, rien ne semblait le terrasser, si bien que la fuite fut ordonnée, pour nous, comme nos ennemis"
Ainsi prit fin la bataille de la ligne rouge, et on ne revit jamais le cracheur d'étoile.

Hiver de l'an 2664, trente huitième Lune

- 1er Congrès des éminences de Parisis. Signature de la "Paix Blanche" ; "Fin de la révolte des familles ou des mineurs" et fin des guerres de l'Empire Celte. Signature du "code de Ban" entre les sept royaumes. Fin du "Temps des Soumissions": Après la saignée de la bataille de la ligne rouge, la guilde des Archivistes décide d'organiser un événement international à Parisis (anciennement Paris), pour réunir toutes les plus hautes figures des sept royaumes et tenter de mettre un terme définitif à la guerre. Face aux récentes pertes et sans doute à cause de l'apparition du cracheur d'étoile, l'entreprise obtient un certain succès. Les combats avaient de toute façon déjà largement cessé et il ne restait plus que des conflits mineurs de-ci delà. On titra cet événement "le congrès des éminences". C'est durant ce congrès (dont les négociations durèrent tout de même quatre mois), que les sept royaumes, ainsi que nombre de représentant des familles mineures, achevèrent "le code de ban". Le code de ban étant un serment de fidélité (calqué en de nombreux points sur le féodalisme du moyen Âge) techniquement inviolable. Il garantit contractuellement et théoriquement fidélité et protection mutuelle à ceux qui le signent. Les Maisons Mineurs soumises étaient désormais et à jamais banneret des royaumes qui les tenait sous leurs coupes et la paix était définitivement accordée entre tous. Il n'y eut aucune amputation territoriale ni destitution, sachant que cela aurait risqué de mettre à nouveau le feu aux poudres avec les Maisons Mineurs, sachant également le nombre gigantesque de traité entre les royaumes et les futurs bannerets déjà établis, qui garantissait des prérogatives régaliennes aux garants des territoires durement acquis. C'est durant ce congrès, que l'Empereur celte aurait eu cette célèbre remarque en apprenant qu'il signait une "paix blanche" ; "On peut difficilement déclarer blanche une paix sur autant de morts,... Mais va pour la paix"

Hiver de l'an 2666, Quatre vint douzième Lune

- Création du Calendrier Neoanimiste par l'Université de Massalia. Fin des guerres de la Fracture : La petite plaisanterie de l'un des patriarches suffirait à elle seule à marquer l'importance de cette entreprise de création du nouveau calendrier. En effet, lorsqu'un prêtre catholique protesta violemment, le patriarche en question aurait répondu "Si Jésus veut que l'on continue de compter le temps à son nom, qu'il descende du ciel me le demander", et Jésus ne descendît pas... Quoique théoriquement, toutes les fois majeures de l'époque sont représentées au sein de la guilde des Archivistes et de l'université de Massalia, c'est bien pourtant la plus dominante du moment, c'est-à-dire le néoanimisme qui sera retenu. La création de ce nouveau calendrier mondial, coïncidant avec la paix enfin rétablie dans le royaume, marquant selon ces "bons sages", le début d'un nouvel Âge comme on en eut jamais connu depuis la Fracture.

Second âge

L'histoire attend d'être écrite

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum